Bienvenue sur Feulenoir : furet, albinos, putois, vison


feulenoir feulenoir.com site dédié à l'étude des mustélidés appartenant à la accueil elevage forum livres contact furet putois visons autres mustélidés

Présentation du site feulenoir.com dédié aux furets, furetons, furet, albinos, visons américains, vison européen, vison d'Europe, vison d'Amérique Tout ce que vous voulez savoir sur le furet albinos Tout ce que vous voulez savoir sur le furet, furette et furetons Tout ce que vous voulez savoir sur les putois Tout ce que vous voulez savoir sur les visons européens américains vison d'amérique vison d'europe Tout ce que vous voulez savoir sur les hybrides furets visons putois puret futois Tout ce que vous voulez savoir sur les loutres Tout ce que vous voulez savoir sur les Mouffettes Bibliographie furet sur le net Liens Web
FEULENOIR :: Voir le sujet - Le furet un animal stressé ? Stress et glandes surrénales...
Le furet un animal stressé ? Stress et glandes surrénales...
MessagePosté le: 15 Jan 2006 10:13  Auteur:cesar (Administrateur)

Le Stress

Lorsqu'il y a un stress, c'est-à-dire une agression quel soit physique ou morale, l'organisme réagit par 2 voix : les cathécolamines (adrénaline + noradrénaline) et les gluco-corticoïdes. Ces hormones vont permettre de lutter contre l'agression (le stress).

Les corticoïdes vont diminuer l'inflammation (composante de la douleur) et libérer dans le sang le sucre nécessaire à l'effort.

On a tous déjà ressentie l'effets des cathécolamines. Une voiture qui débouche à un stop, un ami qui nous fait peur. On a l'impression de ressentir comme une douche froide. Chez certains animaux, comme le furet, le stress peut se manifester par un relâchement des sphincters : jet d'urine et émission de selles.

Ces hormones sont indispensables pour s'adapter à son environnement. Le problème n'est pas la survenu d'un stress occasionnel mais la répétition du stress et aussi l'incapacité à pouvoir l'exprimer. Là je parle pour l'homme, pour commencer. Avoir un stress en soi n'est pas gênant. Le problème est la façon dont on va "l'évacuer", c'est-à-dire comment on va gérer cette décharge d'hormones. Un exemple, je suis au volant de la voiture, une voiture brûle le stop. Décharge d'adrénaline : la pupille se dilate pour mieux voir la voiture, augmentation de la fréquence cardiaque et de la respiration, libération rapide de sucre dans le sang pour faire fonctionner rapidement mes muscles. Hop je freine ou je donne un coup de volant. La décharge m'a permis de réagir rapidement. Le problème viendra si je ne peux "évacuer" cette énergie. Je dois passer un examen important : je sens ma respiration augmenter, mon cœur battre très fort seulement je ne peux pas m'enfuir de la salle d'examen, je ne peux crier pour montrer mon "malaise". Là il y a décharge mais elle ne sert à rien. Aujourd'hui, on sait que le stress est un risque cardio-vasculaire, c'est-à-dire qu'il majore le risque de développer une maladie cardiaque et/ou vasculaire, comme l' infarctus.

Le Stress et le furet
Appliquons cela aux animaux. Les furets sont des animaux nocturnes qui au contact de l'homme deviennent diurnes. Déjà cela représente probablement pour eux un stress. En plus, on les oblige à vivre en groupe, alors que ses cousins sont tous solitaires. C'est donc probablement là encore un stress supplémentaire, qui oblige l'animal à s'adapter. Certains pensent qu'il conserve un comportement infantile. La promiscuité de plusieurs animaux entre eux est-elle bonne ?

Citation:
Un mode de vie diurne, le faire vivre en communauté avec plusieurs congénères entraînent-ils un stress chez le furet ?


Rappeler vous, lorsqu'il a un stress. On observe une augmentation de la fréquence cardiaque, de la respiration, et de la force musculaire. Tout cela permet à l'animal de s'enfuir rapidement, afin de se mettre à l'abri ou de mettre le plus de distance entre lui et l'adversaire. Dans nos habitations, dans des pièces exiguës ou dans les cages avec plusieurs animaux, la fuite devient impossible. L'animal est obligé d'affronter ses congénères, de dormir ensemble, de manger ensemble. L'animal s'adapte mais le stress est présent. Comment un animal peut il gérer les conflits dans l'exiguïté d'une cage ou d'une pièce ?

Citation:
Finalement le furet est-il un animal stressé ?


Surrénales et stérilisation
Lorsque l'on stérilise un furet, le cerveau envoie des signaux dans tout le corps pour stimuler la sécrétion des hormones sexuelles. Normalement ce sont les testicules chez le mâle ou les ovaires chez la femelle qui y répondent. Comme ils sont absents après une stérilisation, le cerveau ne reçoit aucun signal lui disant de freiner sa sécrétion. Le cerveau réagit en retour en renforçant "le signal stimulateur". Rappelez vous que la cortico-surrénale secrète des hormones sexuelles. Elle va donc prendre le relais et se substituer aux glandes sexuelles manquantes, sauf qu'elle n'est pas faite pour cela. Cette réponse va entraîner de nombreuses conséquences.

Voir aussi l'article sur la Stérilisation précoce chez le furet.


Bibliographies
- S. Silbernagl, A. Despopoulos, "Atlas de poche de Physiologie de", Médecine-Sciences Flammarion, 4e édition, 1996
- B SEGUY, Physiologie, 3e édition, 1993.
Revenir en haut





 
 Guide pratique de médecine du furet par Didier Boussarie

Livre le Vison d'Europe par Marie-des-Neiges de Bellefroid et René Rosoux

Livre sur la fouine de François Léger

Livre sur la loutre de René Rosoux, Jim Green, Christian
' 
Albimielion, les furetons de César & Yéléna, élevage, furets, champagne, albinos
feulenoir.com site dédié à l'étude des mustélidés : les furets, les furets albinos, les putois et feulenoir le vison américain, furet, furet albinos, ferret, vison, vison americain, american mink, vison d'amerique


Page vue 2729 fois depuis le 12/09/2007 | Connecté(s) | Record de connecté(s) le

Page générée en 0.02s