feulenoir feulenoir.com site dédié à l'étude des mustélidés appartenant à la accueil elevage forum livres contact furet putois visons autres mustélidés
Présentation du site feulenoir.com dédié aux furets, furetons, furet, albinos, visons américains, vison européen, vison d'Europe, vison d'Amérique Tout ce que vous voulez savoir sur le furet albinos Tout ce que vous voulez savoir sur le furet, furette et furetons Tout ce que vous voulez savoir sur les putois Tout ce que vous voulez savoir sur les visons européens américains vison d'amérique vison d'europe Tout ce que vous voulez savoir sur les hybrides furets visons putois puret futois Tout ce que vous voulez savoir sur les loutres Tout ce que vous voulez savoir sur les Mouffettes Bibliographie furet sur le net Liens Web
FEULENOIR :: Voir le sujet - [Reproduction] Accouchement de la furette
[Reproduction] Accouchement de la furette
MessagePosté le: 01 Nov 2008 17:50  Auteur:cesar (Administrateur)

La gestation de la furette dure en moyenne 42 jours (38 à 44), à compter de la première saillie.

Durant la grossesse, on observe une prise de poids et une turgescence des tétines. Les tétons deviennent parfaitement visibles et se colorent en rose. C’est le meilleur moment pour les compter (Cf. nombre de tétines chez la furette). Il est possible en suivant la cinétique de la prise de poids (et non pas uniquement le gain de poids) de déterminer si la femelle est gravide (Cf. pseudo ou pas).


Durant la grossesse les tétines de la furette deviennent parfaitement visibles.


La prise de poids est évidente en fin de gestation, où l'on peut voir un ventre proéminant. Il est même possible de voir bouger les bébés dans le ventre de la maman. Toutefois, dans le cas de portées de petite taille (Cf. petite portée de la furette), c'est moins évident.


Durant la grossesse, la furette peut présenter un ventre proéminant, d'autant plus que le nombre attendu de bébés est élevé. La furette sur cette photo donnera naissance à 9 bébés vigoureux et bien portants ! (Cf. portée Léna mielionne)


Pre-partum (avant l'accouchement) de la furette

Dans les derniers jours de gestation (1-2 semaines), la furette s'arrachent les poils. Cela permet, d'une part de dégager ses tétines pour les futurs nouveaux nés, et d'autre part de garnir son nid de quelque chose de doux. Parfois, on peut observer une véritable alopécie, comme lors d'une mue.

C’est le moment pour mettre la femelle dans sa maternité, à savoir une cage au calme, à l’abri des courants d’air, du froid et des fortes chaleurs. Il faut une cage qui se ferme bien, afin d’éviter toute fuite de la maman (qui peut déplacer ses bébés). Le sol doit être plein, c’est-à-dire qu’il ne doit pas être constitué de grilles ou grillages car les bébés risqueraient de tomber à travers les interstices et mourir (Cf. quelle cage choisir pour son furet). A vous de choisir ce qui vous conviennent le mieux comme nid : foin, paille et/ou tissu. Pour ma part, ma préférence va pour le foin (Cf. le nid de la furette). Si le nid et l’environnement de la cage lui convient la furette ne cherchera pas à déplacer les furetons.

Jusqu’à 72h avant l’accouchement la furette perd un liquide gluant, plus ou moins transparent par la vulve (il colle au doigt et s'étire comme un fil). Ce sont les pertes vulvaires. Néanmoins les pertes vulvaires peuvent être aussi observées lors d’une pseudo gestation. Elles précèdent l’expulsion du bouchon muqueux, amas gluant très foncé, parfois noir. La perte du bouchon muqueux signe un accouchement imminent. Dès lors, la
furette est plus câline et recherche le contact.


Les pertes vulvaires précèdent l’accouchement.


La Parturition (ou accouchement) de la furette

D’après mon observation personnelle, l’accouchement a lieu plutôt la nuit ou tôt le matin. Il dure environ 2 heures.

Les prémisses de l'accouchement sont annoncés par des allers retours successifs de la furette dans sa litière. La furette se met en position pour faire ses besoins mais elle n'y arrive pas. Le ventre "tombe", c'est-à-dire il descend entre ses jambes, ce qui lui confère un aspect caractéristique. Elle se lèche fréquemment la vulve.

Les bébés sont expulsés les uns après les autres à l'aide de puissantes contractions abdomino-pelviennes. Les contractions sont impressionnantes et visibles à l'oeil nu. La furette peut au décours émettre des cris plaintifs. Sans tomber dans l'anthropomorphisme, ce n'est pas une partie de plaisir. La furette change aussi souvent de place afin de trouver une position plus favorable à l'expulsion des bébés.

Accouchement furette : ftp://downloads.feulenoir.com/pltwxpym/video_feulenoir/accouchement_furette.wmv

Avec sa langue râpeuse, la furette aide les bébés à sortir. Elle les nettoie de la poche et des eaux, ingère le placenta et coupe le cordon ombilical. Toutes ces actions sont réalisées très rapidement. Parfois l'expulsion d'un bébé est difficile. Dès lors, il ne faut pas hésiter à venir en aide à la femelle, si celle-ci le permet. Il ne s'agit pas de la stresser encore plus l’animal, juste de l'aider. A vous de voir en fonction de la relation que vous entretenez avec votre furette. Il faut masser le ventre délicatement en essayant d'accompagner chaque contraction. Les contractions en sont facilitées, ainsi que l'expulsion du bébé.

Post-partum (après l'accouchement) de la furette

Les jours suivants l'accouchement, la furette présente des pertes vaginales foncés, noires, parfois vertes. Elles ne sont pas un signe d'infection. Elles traduisent tout simplement la vidange de l'utérus des débris liés à l'accouchement. Là encore, un massage journalier du ventre de l'animal permet d'accélérer leur élimination. C'est aussi un grand moment de tendresse entre l'homme et la furette.


Les jours suivant l'accouchement, la furette émet des pertes vaginales foncées. L'utérus se draine des différents débris lié à l'accouchement.


Les pertes vaginales peuvent durer plusieurs jours (jusqu'à 1 semaine). Néanmoins en cas de furette abattue, de pertes qui persistent ou de mauvaises odeurs cela peut être un signe de pyomètre, qui nécessite un avis vétérinaire en urgence (Cf. pyomètre)
Revenir en haut




 
 Guide pratique de médecine du furet par Didier Boussarie

Livre le Vison d'Europe par Marie-des-Neiges de Bellefroid et René Rosoux

Livre sur la fouine de François Léger

Livre sur la loutre de René Rosoux, Jim Green, Christian
Albimielion, les furetons de César & Yéléna, élevage, furets, champagne, albinos
feulenoir.com site dédié à l'étude des mustélidés : les furets, les furets albinos, les putois et feulenoir le vison américain, furet, furet albinos, ferret, vison, vison americain, american mink, vison d'amerique

Page vue 16729 fois depuis le 12/09/2007 | Connecté(s) | Record de connecté(s) le

Page générée en 0.0175s